7 conseils simples pour bien choisir son hébergeur 

Choix d'un hébergeur à la loupe

Pas facile de choisir un hébergeur, même quand on est suffisamment averti. Evidemment, il n'y a aucune recette miracle, et un bon hébergeur pour certains peut s'avérer être un mauvais choix pour d'autres. Voici donc quelques conseils assez simples qui pourront vous aider à faire le bon choix.

1. S'assurer qu'il s'agit bien d'un "vrai" hébergeur web

Qu'est-ce qu'un hébergeur ? Basiquement, une société qui loue de l'espace sur des serveurs qu'elle achète ou loue. Il est donc assez simple pour quiconque de s'improviser hébergeur.

Ainsi, une agence web, un freelance ou même un adolescent du fond de son garage peut se prétendre hébergeur. Il convient donc de distinguer :

Pour cela, une simple visite sur le site de l'entreprise suffit généralement. Vous vous ferez rapidement une idée : l'hébergement occupe-t-il 95% de son site web, ou n'est-ce qu'une simple page noyée au milieu d'autres services ?

Vous pouvez également rechercher sur Google le nom de l'entreprise précédée du mot "hébergeur", s'il n'y a pas ou peu de résultats pertinents, c'est un signe. En cas de doute, n'hésitez pas à poser la question sur un forum ou sur les réseaux sociaux.

2. Vérifier le statut de l'entreprise

Un hébergeur est avant tout une entreprise, et comme toute entreprise, produit en principe des bilans. Si c'est un hébergeur français, n'hésitez pas à faire une petite vérification sur societe.com pour vous assurer que l'hébergeur n'est pas en liquidation ou en situation financière difficile, et qu'il s'agit d'une structure sérieuse avec un capital minimum et des salariés. Si vous choisissez un hébergeur étranger, je vous conseille d'éviter les petites structures par prudence. Optez pour un hébergeur qui a pignon sur rue et dont la santé financière ne fait aucun doute.

L'hébergement web est un métier où la quantité fait la qualité. Il est important que l'hébergeur ait une taille suffisamment significative. Privilégiez les hébergeurs qui dépassent le million d'euros de chiffre d'affaires et qui emploient au moins 10 salariés.

Dans tous les cas, évitez les hébergeurs récents (moins de 3 ans) sauf si vous savez exactement ce que vous faites.

3. Privilégier un hébergeur francophone

Ce n'est pas tant pour la langue, bien que ce soit un réel atout si vous ne parlez pas couramment la langue de Shakespeare. Un hébergeur francophone a toutes les chances d'avoir des clients français. Il est donc probable qu'il mette en oeuvre les moyens adéquats pour assurer en France une qualité de service optimale (serveurs en France, accords de peering avec les opérateurs français...).

Il est possible de s'en assurer techniquement, mais si vous n'en êtes pas capable, n'hésitez pas à lui poser directement la question, ce qui vous permettra au passage de vérifier la qualité de réponse de son support.

4. Vérifier sa réputation

Tous les hébergeurs ont des sites magnifiques qui vous promettent de merveilleuses offres dépourvues de tout problème. Grâce à leur infrastructure ultra haute disponibilité, ils vous promettent tous une continuité de service sans faille et des performances redoutables. Evidemment, la réalité est souvent bien différente. 

Il est donc indispensable de vérifier la réputation de l'hébergeur avant d'y souscrire. Seuls les clients qui ont déjà expérimenté l'hébergeur sur une période suffisamment longue peuvent témoigner de sa fiabilité. Bien sûr, certains auront été plus malchanceux que d'autres, mais vous pourrez vous faire une idée de la tendance globale.

Tâchez cependant de vous concentrer surtout sur les avis et les articles récents. Un hébergeur peut voir sa fiabilité varier au fil des années, au gré du renouvellement de son infrastructure et de la vie de l'entreprise.

N'hésitez pas à aller sonder les réseaux sociaux. Vous pouvez également vous appuyer sur des sites comme hebergeurs.top qui tâchent d'établir et maintenir une sélection des meilleurs hébergeurs

5. Ne pas hésiter à solliciter l'hébergeur 

L'hébergement web est un métier bien virtuel, mais assuré par des gens bien réels. Qui sont ces gens ? Apprécierez vous de travailler avec eux ? Vous fourniront-ils toute l'aide et l'accompagnement nécessaire ? Voilà des questions bien pertinentes.

Alors vous me direz, l'hébergeur ne va pas organiser une réunion pour vous présenter son offre d'hébergement mutualisé à 2,99€ par mois. Mais il y a des moyens très simples de le solliciter et de vérifier que les premiers contacts sont satisfaisants. 

Par exemple, appelez l'hébergeur par téléphone, ou ouvrez un Live Chat, afin de discuter du choix de l'offre parce que vous hésitez. N'hésitez pas à lui parler d'une offre concurrente, et voyez comment il réagit. Vous pouvez également laisser un message sur leur site en posant une question banale, telle que "Acceptez vous PayPal comme moyen de paiement ?" ou "Puis-je annuler ma commande si je ne suis pas satisfait ?". Cela vous permettra d'observer le temps de réponse.

La première impression est souvent la bonne. Si le premier contact s'est mal passé alors que vous n'êtes même pas encore client, imaginez ce que cela pourrait être lorsque votre site sera indisponible et que vous devrez contacter l'assistance technique. De grands moments de sollitude en perspective...

6. Comparer au moins 3 hébergeurs

Ne vous arrêtez pas sur un choix, même si c'est une recommandation. Prenez le temps de comparer, c'est essentiel. Si vous n'avez pas énormément de temps à y consacrer, je vous recommande d'établir une shortlist de 3 hébergeurs qui vous paraissent sérieux.

A partir de là, ouvrez 3 onglets sur votre navigateur, et passez en revue leurs offres respectives. Comparez tout, mais surtout ne vous limitez pas à l'espace disque qui dans la plupart des cas est de toute façon surdimensionné pour vos besoins. Soyez particulièrement attentifs aux limitations techniques (nombre de processus, de cores, de mémoire, de fichiers, etc.), et aux conditions de support. Elles peuvent varier énormément d'un hébergeur à l'autre et avoir une influence significative sur la qualité de service.

7. Vérifier que l'hébergeur communique bien

La communication d'un hébergeur est absolument indispensable à tout point de vue. Un hébergeur doit savoir communiquer rapidement avec ses clients en cas de panne, et c'est donc un indicateur assez fiable de son professionnalisme qu'il est assez aisé de vérifier.

Vous serez forcément plus attiré par un hébergeur moderne qui place le client au coeur de sa stratégie de com', et vous aurez tout à fait raison. En tant que client d'un hébergeur, vous devez être capable d'aller chercher l'information rapidement et de réagir sans perdre de temps en cas de problème.


Conclusion

J'espère que cet article a rempli son objectif : vous aider à bien choisir votre hébergeur sans vous noyer dans une multitude de considérations techniques, sur la base de conseils simples et de beaucoup de bon sens.

N'oubliez pas ensuite de partager votre expérience afin d'aider vous aussi d'autres clients à faire le bon choix.

A propos de l'auteur

Photo de l'auteur

Mathieu Chouteau

Mathieu a dirigé pendant 14 ans un hébergeur internet. Aujourd'hui consultant indépendant, il met à profit son expérience pour conseiller et accompagner les clients dans leur choix d'hébergement web.