Les noms de domaine : définition et fonctionnement

Noms de domaine et extensions

Sujet incontournable pour toute personne ou toute entreprise qui souhaite avoir une présence en ligne, le nom de domaine est le point de départ de toute aventure sur le web.

Qu'est ce qu'un nom de domaine ?

Un nom de domaine est composé d'un nom, que vous choisissez, et d'un suffixe qui commence obligatoirement par un point. Par exemple, facebook.com est composé du nom "facebook" et du suffixe ".com". Ce suffixe est également appelé extension. Vous en connaissez forcément déjà plusieurs : .com, .fr, .net, .org, etc.

Votre nom de domaine est votre adresse sur Internet. Les gens trouveront et retiendront votre site grâce à lui, et pourront également vous y adresser des courriers électroniques. Il est important qu'il soit à la fois représentatif de votre activité et facile à retenir.

Un choix lourd de conséquence

Le choix du nom de domaine ne doit pas se prendre à la légère. Vous allez communiquer avec ce nom de domaine sur tous vos supports marketing.

Changer de nom de domaine n'est donc pas sans conséquence et peut se traduire par une perte très nette de visibilité sur Internet, sans compter que vos propres clients risquent de s'y perdre.

De plus, le choix du nom de domaine a des conséquences immédiates sur votre référencement à venir. Par exemple, si vous créez le site de votre pizzeria, il serait opportun que le mot "pizzeria" ou "pizza" apparaisse dans le nom de domaine, ce qui vous donnera un avantage certain dans l'algorithme de Google.

Bref, prenez au moins quelques heures, si ce n'est quelques jours, pour mûrir votre réflexion et faire ensuite un choix qui risque de vous suivre pour longtemps.

Quelle extension choisir ?

Il n'y avait que quelques extensions de domaine auparavant, mais aujourd'hui il en existe des centaines. On peut les classer en deux catégories :

Le choix de l'extension est donc un choix purement marketing : quel signal voulez vous envoyer à vos clients ? Sur quel marché avez vous prévu de vous développer ? 

Parfois, le choix de l'extension est aussi guidé par la disponibilité. Un même nom peut être déjà pris sur une extension, et libre sur une autre. Dans lequel cas vous n'aurez pas vraiment le choix si vous tenez absolument à ce nom. Si vous êtes dans cette situation, n'oubliez pas de faire un rapide audit de marque : qui utilise ce nom, pour quelle activité ? S'il y a risque de confusion, vous risquez d'être moins visible, voire même d'avoir des ennuis juridiques si votre concurrent estime que vous lui portez préjudice.

Par défaut : l'incontournable .com

Le .com reste l'extension reine dans la mesure où c'est la plus connue et celle que l'on tape spontanément en cas de doute. Il y a même une touche ".com" sur la plupart des claviers virtuels de smartphones et tablettes. Si le .com est disponible vous avez tout intérêt à le prendre. Cependant, c'est de moins en moins souvent le cas. Il devient très compliqué pour ne pas dire impossible de trouver un nom intéressant en .com

Le .fr, souvent une bonne alternative

Votre entreprise est française et vos clients sont français ? Votre site sera en français ? Alors il est logique de penser au .fr qui a le mérite de conserver une large disponibilité de noms. Vous aurez beaucoup moins de mal à y trouver un nom qui sonne très bien.

Le .fr est très largement répandu en France et les internautes français y sont habitués depuis de nombreuses années. Vous ne prenez aucun risque.

Les autres extensions

Je vois essentiellement deux cas pour lesquels les autres extensions peuvent s'avérer pertinentes :

Comment enregistrer un nom de domaine ?

Tout simplement en ligne chez un hébergeur ou un registrar. Quelle est la différence entre les deux ?

Il se peut d'ailleurs que la société auprès de laquelle vous déposerez votre nom de domaine ne soit pas elle même un registrar accrédité, mais qu'elle soit un intermédiaire qui passe par l'un de ces registrars. Ce n'est pas très important en soi, pourvu que le nom de domaine soit bien enregistré à votre nom.

En effet, lors de l'enregistrement en ligne d'un nom de domaine, la société doit obligatoirement vous demander qui sera le propriétaire de ce nom de domaine, aussi appelé déposant, ou encore registrant. Ceci est d'une importance capitale, car le nom de domaine appartiendra légalement à la personne ou l'entreprise désignée.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle vous devez être particulièrement vigilant à cette étape. Si vous enregistrez un nom pour votre entreprise, spécifiez bien le nom de l'entreprise et non pas votre nom de famille. Et surtout pas un nom factice ! 

Une fois la transaction effectuée, le nom de domaine est généralement déposé dans les minutes ou les heures qui suivent.

Vérifier que le nom de domaine est bien déposé

Vous pouvez utiliser un utilitaire que l'on appelle WHOIS. Cet utilitaire interroge la base de données du registrar et retourne les informations qu'il y trouve. Il se peut que votre nom n'y apparaisse pas si vous avez choisi une option d'anonymisation pour que vos coordonnées ne paraissent pas publiquement dans l'annuaire du registrar. Les bases de données publiques permettent aussi de trouver l'hébergeur d'un site en identifiant ses serveurs de noms.

Comment gérer un nom de domaine ?

Le nom de domaine se gère auprès de l'hébergeur ou du registrar chez lequel vous l'avez enregistré. Rassurez vous, si vous n'êtes pas satisfait de cette société, vous pourrez transférer votre nom de domaine auprès d'un autre hébergeur ou registrar.

Les possibilités en terme de gestion peuvent varier d'un registrar à l'autre, cependant il vous est généralement possible d'agir sur les deux types d'actions possibles avec un nom de domaine :

Attention aux oublis !

Chaque nom de domaine est pourvu d'une date d'expiration. Si vous oubliez de renouveler le nom de domaine à cette date, il sera mis hors service (et donc votre site et votre messagerie cesseront de fonctionner) et vous pourriez même en perdre la propriété si vous n'agissez pas rapidement.

En principe, votre hébergeur est censé vous relancer par mail avant l'expiration du nom de domaine, mais il est plus prudent de noter un rappel dans votre calendrier au cas où. Certains hébergeurs vous proposent également le renouvellement automatique du nom de domaine.

Quel est le statut juridique d'un nom de domaine ?

Un nom de domaine est avant tout un élément de propriété intellectuelle, au même titre qu'une marque. C'est même un signe distinctif dont le régime juridique est celui du nom commercial ou de l'enseigne s'il en réunit les caractères.

Les noms de domaines peuvent donc donner lieu à des conflits juridiques, chaque partie revendiquant la propriété intellectuelle du nom litigieux. Il existe également des procédures dites amiables de résolution des conflits.

L'enregistrement d'un nom de domaine n'est donc pas un acte anodin : vous devez veiller à ne pas enfreindre les droits d'un tiers sous peine d'en perdre la propriété.

A propos de l'auteur

Photo de l'auteur

Mathieu Chouteau

Mathieu a dirigé pendant 14 ans un hébergeur internet. Aujourd'hui consultant indépendant, il met à profit son expérience pour conseiller et accompagner les clients dans leur choix d'hébergement web.